L'eau et l'atmosphère Copyright Val Gray 2021

Chers lectrices, chers lecteurs,


Le meilleur est devant nous.

Pourquoi ?

J'ai une immense confiance en la capacité d'action des peuples et de leurs gouvernements pour s'atteler à limiter l'amplitude du réchauffement climatique. Ils réagissent souvent tard, après de nombreuses victimes (syndrome du feu rouge, du rond point, du pont sur la voie ferrée, installé après x+1 morts), acculés. Mais ils agissent. La relative inertie devant le chamboulement climatique s'explique aussi par des phénomènes supplémentaires :

- Comprendre puis prendre conscience, intégrer, "digérer" la réalité du changement en cours, qui n'était que théorique les premières années, lorsque les saisons commençaient juste à "se détraquer".

- Faire le deuil des conditions de vie, de la qualité de vie climatique que nous avons connu. Ce deuil passe par des phases à l'échelle individuelle mais aussi à l'échelle du système sociétés (nations), et même, encore au-dessus, Humanité, échelle planétaire. Les phases classiques et les émotions du deuil peuvent s'appliquer dans une certaine mesure, choc, stupeur, déni, colère, culpabilité, anxiété, angoisse, dépression, libération, projection dans l'avenir, reconstruction.

Bien sûr, ces processus ont consommé un temps précieux, pendant lequel la situation s'est aggravée au point que le changement climatique commence à s'emballer, en tout cas il accélère nettement.

Mais au lieu de nous retourner pour nous désoler sur le temps perdu, acceptons notre humanité et ses imperfections, et regardons le temps que nous pouvons gagner sur l'avenir.

Le climat va changer pendant un certain temps, mais il est en notre pouvoir de limiter l'amplitude du changement, puis de limiter les effets de la partie inéluctable en nous adaptant, en protégeant de notre mieux le monde vivant en corrigeant en premier lieu les sécheresses qui ravagent le monde à vitesse grand V et compromettent récoltes et donc alimentation, production d'énergie et donc productions nécessaires.

Des moyens sont à notre portée aujourd'hui mais discutés, mal compris, mal utilisés. Il est urgent de se calmer, de ne pas céder à la panique ou au fatalisme, et de réfléchir posément, en mettant nos egos de côté pour sauver notre bien commun et vital : le milieu naturel qui ne demande qu'à se battre avec nous pour limiter l'amplitude autant que les effets de la hausse des températures de l'atmosphère.

C'est le but de mon ouvrage Néréus 2050, tomes 1 et 2, qui partent bientôt chez un nouvel éditeur.

Bien à vous, Val Gray

Photo "L'eau et l'atmosphère" sous copyright. Reproduction et diffusion interdites.





Mais ça, c'était avant.

"Avant", nous avions de la neige et des edelweiss. Des océans, des lacs, des rivières et des cascades pleins de vie. Des montagnes boisées et sauvages, des sols fertiles. Une flore et une faune extraordinaires et des koalas, suscitant l'émerveillement, cette émotion si chère à Eintsein, que seul le spectacle de la beauté naturelle déclenche. Aucune oeuvre d'art d'aucun grand maître humain n'en est capable.

Mais, ça, c'était avant que la technologie, "qui est l'invention la plus puissante que la Terre ait connue, ne soit maniée comme un enfant qui a trouvé le flingue de son père" (détournement amicalement opportuniste de propos dans le film Jurassic Park) provoquant la crise climatique et le saccage de la planète.

Alors ma mascotte, Albiorix®, récolte et fige pour l'éternité ce qui ne sera peut-être bientôt plus qu'un souvenir, comme des flocons de neige en flacons*...

Mais...

Et si Albiorix avait doté ces petits cadeaux militants du pouvoir de réveiller la force d'agir qui sommeille dans nos âmes ?

Et si Néréus 2050, déclenchait la pacifique, salutaire et redoutablement efficace "révolution des koalas" ?

L'artiste ne peut pas susciter l'émerveillement si précieux, mais "L'artiste a le pouvoir de réveiller la force d'agir qui sommeille dans nos âmes", disait Friedrich Wilhelm Nietzsche.

Prêt pour le combat de votre vie, dont l'enjeu est la survie de vos enfants et de vos petits-enfants, de millions d'animaux comme les koalas ?

La clé du destin se trouve peut-être dans Néréus 2050.

Val Gray

* ouverture de la boutique de produits dérivés en septembre 2020.

Une partie des recettes du livre et des produits dérivés est affectée à la préservation de l'environnement et la lutte contre les effets du réchauffement climatique.

Je m'engage pour la Terre